J'ai raté ma vie



Le CDI dans une multinationale avec le salaire qui va bien.

Les voyages d'affaires en business.

La femme trophée du type Miss Arizona ou l'homme haut placé du type gendre idéal.

Les fameux deux enfants de sept et deux ans bien propres sur eux.

La voiture familiale haut de gamme ou le coupé sport qui en met plein la vue.

Les vacances paradisiaques et instagrammables (critère essentiel).

Les rassemblements familiaux et amicaux où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.


Je n'ai rien de tout ça.

Je suis à des années-lumière de tout ça.

Selon les critères de la société : j'ai raté ma vie.


On me le rappelle régulièrement d'ailleurs.

Parmi les questions récurrentes :

"T'es pas encore propriétaire ?"

"T'es partie qu'une semaine ?"


L'obsession absolue


Il faut le dire.

La question NUMBER ONE, celle qui détrône toutes les autres est la suivante :

"Quoi de neuf ?"

À première vue, rien de choquant. 👌


Mais dans mon cas, dès que je creuse un peu, 9 fois sur 10 :


"Quoi de neuf ?" = "T'as rencontré quelqu'un ?" = "T'es pas en couple ?" = "Tu ne t'es pas mariée ?"= "C'est quoi ton problème ?"


Visiblement, c'est un sujet qui stresse beaucoup de monde depuis de nombreuses années.

Permettez-moi de vous déstresser une fois pour toutes :

Aucune femme n'a besoin d'un homme à ses côtés pour être valable.

Et vice versa.

Point final.

Tu n'es personne


Deux autres exemples pour illustrer mon propos :

  • Tu pars au boulot le boule au ventre.

  • Tu frôles le burnout.

"Il n'y a pas le choix. Les temps sont durs. Il faut prendre sur toi ! " te diront-ils.


▶️ Bien sûr, il ne faut pas lâcher ton CDI, le titre qui va avec et le statut social.

Sinon, tu n'es PERSONNE.

  • Tu es en couple, mais tu te sens profondément seul(e) ou incompris(e).

  • Tu as une vie sociale "riche" mais tu n'es ni écouté(e) ni soutenu(e).

"Tu exagères ! Franchement, tu vois le négatif partout" te diront-ils.


▶️ Bien sûr, il faut maintenir cette harmonie sociale théâtralisée.

Sinon, tu n'es PERSONNE.


Hors-jeu


Tu te condamnes donc à sacrifier ta vie pour plaire aux autres.


La pression sociale est-elle plus forte que tes aspirations les plus profondes ?

Réponds honnêtement.


En réalité, tu ne fais qu'appliquer le schéma appris à l'école.

Tu as été conditionné(e) pour rentrer dans le moule.

Pas pour être heureux(euse).

Pas pour vivre ta vie comme tu l'entends.