Pourquoi je snobe mon téléphone (et pourquoi tu devrais aussi le faire) ?

Dernière mise à jour : sept. 23



Une addiction française ?


Selon un récent sondage de Recommerce :

  • 21% des Français se disent incapables de se passer de leur téléphone une journée.

  • 24% admettent même qu’ils ressentiraient un véritable manque s’ils devaient s’en séparer ne serait-ce que pendant 24h.

  • 40% des moins de 18 ans confessent ne pas pouvoir se séparer de leur téléphone plus de 5 minutes ! 😱

  • 20% des sondés seraient même prêts à se priver de nourriture tant qu’ils ont leur portable à leur côté.

  • 13% d'entre eux passeraient une journée entière avec leur pire ennemi plutôt que de la passer sans leur téléphone portable.


Alors, êtes-vous "simplement" accro à votre téléphone portable ou complètement nomophobe ?


Le nomophobe est "quelqu'un qui ne peut se passer de son téléphone portable et éprouve une #peur excessive à l'idée d'en être séparé ou de ne pouvoir s'en servir".


Quand on commence à perdre le contrôle de son utilisation, on va par exemple se sentir obligé de répondre à un SMS au volant.


Cette addiction peut donc, dans certains cas, engendrer des conséquences dangereuses.


D'ailleurs, les scientifiques s’inquiètent des taux élevés chroniques de cortisol que génère dans l’organisme l’usage intensif des téléphones portables.


Toutes les explications sont disponibles dans cet article de Ouest France.


Selon une étude américaine, des étudiants privés de leur smartphone racontaient sur un blog qu'ils se sentaient morts, vides, coupés de la vie.

gif


Place du téléphone portable dans notre vie quotidienne


Pas besoin d'études ou de sondages pour constater la dépendance croissante au smartphone.


Il suffit d'observer :

  • Des couples au restaurant complètement absorbés par leur téléphone au point de ne pas s'adresser la parole.

  • Des vacanciers plus occupés à raconter leur voyage sur WhatsApp qu'à profiter des beaux paysages.

  • Des jeunes ou moins jeunes qui s'empressent de poster les photos de leurs plats sur Instagram. Le temps de trouver le bon filtre, la nourriture est déjà tiède !

  • Des personnes qui ont, pour premier réflexe en se réveillant le matin, de s'emparer de leur téléphone (pas toujours pour regarder l'heure).


Chine : un couloir piéton pour les utilisateurs de téléphones portables


Chongqing, province du Sichuan en Chine, 2014.


Tracée à la peinture blanche, une ligne de démarcation sépare la chaussée en deux.

Les passants sont invités à choisir leur camp: utilisateurs de téléphone portable ou non. Déconcentrés par leur téléphone, les addicts avaient tendance à causer des collisions inutiles.

L'addiction au smartphone peut aller loin
Chine : les accros au téléphone portable ont leur propre chaussée

Source : France Info


Que révèle l'addiction au smartphone (et aux réseaux sociaux) ?


Je pourrais faire une dissertation sur le sujet, mais je vais me contenter de trois éléments :


1- Le besoin de validation extérieure.

Exemple :